"Kursk", l’interview de Thomas Vinterberg © Belga Films

Le réalisateur Thomas Vinterberg présente son film "Kursk" dans une interview vidéo accordée à la rédaction de Proximus TV. Son long-métrage est tourné en anglais avec un casting international : Matthias Schoenaerts, Colin Firth, Léa Seydoux et Max von Sydow. Un film de catastrophe haletant, au cinéma le 7 novembre.


Lors du Festival de Gand 2018, l’équipe de Proximus TV a rencontré le réalisateur danois Thomas Vinterberg ("Festen"). Produit par Luc Besson (EuropaCorp), "Kursk" est l'adaptation d'un livre qui retrace événement historique qui a fait trembler la Russie en l’an 2000 : l'explosion du sous-marin russe K-141 "Kursk". Cette histoire vraie a tenu en haleine l’opinion publique et bouleversé la vie des familles des 218 membres d’équipage enfermés dans ce sous-marin, dont 23 marins tentant de survivre durant plusieurs jours. Un fait politique hautement symbolique pour Vladimir Poutine, hésitant trop longtemps à accepter l’aide internationale, par peur du ridicule.

Regardez l’interview du réalisateur de "Kursk" en vidéo :


Kursk - Interview de Thomas Vinterberg from Skynet iMotion Activities on Vimeo.

Dans le rôle du héros, Matthias Schoenaerts impose son autorité et son charisme (l’officier dirige l’équipe des 23 marins réfugiés à l'arrière du sous-marin après les explosions). Dans ce qui semble avoir été un tournage éprouvant, l’acteur belge se démène et prouve encore une fois son talent.

"Kursk" est un film d’aventure mais aussi une histoire de courage, d’amour et de résistance face à l’orgueil de Moscou.

Le synopsis
Août 2000. Le sous-marin nucléaire Kursk sombre au fond de la mer de Barents suite à l'explosion de l'une de ses torpilles. À bord, 23 marins parviennent à se réfugier dans l'unique compartiment laissé intacte. Tandis qu'à bord du navire, les marins se débattent pour survivre, au sol, leurs familles luttent désespérément face au silence politique. Bien que les tentatives de sauvetage du gouvernement russe échouent en raison d'une technologie insuffisante, les autorités militaires refusent d'accepter l'aide internationale. Pour les survivants et leurs familles, une course contre la montre s'engage, alors que les autorités russes hésitent à choisir entre la fierté nationale et la vie de leurs compatriotes.

V. N.

Sortie en salle le 7 novembre 2018.