Gwyneth Paltrow taclée par l'un des plus grands représentants de l'hindouisme aux Etats-Unis


Un des plus grands représentants de l'hindouisme aux Etats-Unis a attaqué Gwyneth Paltrow pour s'être attribuée le boom de popularité du yoga dans une récente interview. Il a remis l'actrice à sa place dans un entretien avec WENN.


Gwyneth Paltrow a déclaré dans une interview avec WSJ Magazine que la popularité grandissante du yoga lui revenait en partie, ce qui est mal passé sur la Twittosphère, mais aussi auprès des hautes autorités de l'hindouisme aux Etats-Unis. « Pardonnez-moi si ça paraît méchant, mais je suis allée à un cours de yoga à Los Angeles récemment. La jeune fille de 22 ans derrière le comptoir m'a demandé : "Vous avez déjà pratiqué le yoga ?" Et, littéralement, je me suis tournée vers mon ami et j'ai dit : "Tu as ce job parce que j'ai déjà fait du yoga" », s'est vanté l'actrice britannique.

Le représentant de l’hindouisme aux Etats-Unis, Rajan Zed, a expliqué que Gwyneth Paltrow avait tort de penser qu'elle était à l'origine de la hausse de popularité du yoga. « Les faits sont tout à fait contradictoires avec sa croyance idiosyncratique, a-t-il déclaré à WENN. Des traces de yoga remontent à environ 2.000 ans avant notre ère dans la civilisation de la vallée de l'Indus, et le yoga a longtemps été expérimenté aux États-Unis avant même la naissance de Paltrow... Et elle devrait noter que l'humilité est la principale vertu d'un véritable yogini, comme le yoga tend à soulager les dangers de l'arrogance et de l'orgueil. »

Rajan Zed, président de la Société universelle de l'hindouisme, a ajouté : « Le yoga est une discipline mentale et physique qui unit l'âme humaine à l'âme universelle. Il se portait bien sans l'aide de Paltrow. Le yoga dirige le pratiquant depuis la conscience du monde extérieur vers l’intérieur, tandis que Paltrow a fait exactement le contraire. Elle devrait être consciente que le yoga vise à libérer l’esprit de la colère, de la convoitise, de la peur, de la cupidité, de la jalousie et de la mélancolie ».

Il a également pris pour cible les retraites de yoga coûteuses promues par le site Web de style de vie de l'actrice, Goop, expliquant : « Le Guide des cadeaux de vacances 2017 de Goop a fait la publicité d'une retraite de yoga d'amour pour 2.400 $, tandis que la gamme typique de séances individuelles dans des studios de yoga et de salles de sports dans le pays est de 8 $ à 23 $. Il est tout à fait inapproprié pour un véritable yogini de promouvoir la cupidité commerciale par le biais de produits exorbitants liés aux pratiques ancestrales du yoga et de la méditation, dont les techniques pourraient être maîtrisées avec un coût minime, voire nul ».

Rajan Zed a également énuméré plusieurs célébrités qui pratiquent le yoga, mais qui n’ont jamais prétendu être responsables de son essor : Ashley Judd, Barbara Streisand, Cameron Diaz, Charlie Sheen, Charlize Theron, David Duchovny, Eva Longoria et Halle Berry, entre autres.

Cover Media